histoire reggaeton couvre x chefs 1
histoire reggaeton couvre x chefs 1

Felix Hall, 25 années de reggaeton en 13 projets

Pour faire suite à nos conversations et à nos lectures sur les origines du reggaeton (Part. 1, part. 2 et part. 3), nous avons demandé au DJ Londonien Felix Hall de faire une sélection de morceaux. Son show sur NTS est une véritable mine d’or où reggaeton d’aujourd’hui et d’hier croisent dancehall, bashment et autres formes de dembow. C’est avec la rigueur de celui qui cherche à échapper aux évidences que Felix s’est livré à l’exercice. L’histoire du Reggaeton telle qu’elle a été dite se répète. Si certains artistes tels que El General, DJ Playero, DJ Nelson, DJ Negro, DJ Blass ou encore Daddy Yankee reçoivent systématiquement le crédit qu’ils méritent, de nombreux autres méritent d’être cités.

Nous nous sommes installés sur un canapé par une après midi pluvieuse et, quelques heures durant, Felix a joué des morceaux sur YouTube. C’est une sélection spontanée qu’il nous livre ici. Le but ici n’est pas d’écrire une histoire alternative du reggaeton mais simplement d’illustrer autrement trente années riches et peu explorées. Du reggae en espagnol panaméen aux productions digitales du Porto Rico actuel, Felix nous livre quelques un de ses tracks favoris, découvert en voyageant ou en surfant sur divers blogs. Des morceaux qui, pour beaucoup, ne se sont jamais trop exportés mais qui, loin de nos yeux et de nos oreille, remuent des foules.

DJ Goldy – Hardcore Reggae Vol2 – Killer Mix (1995)

De toute les pères fondateurs du Reggaeton (Playero, Negro, Chaclin), les mixtapes de DJ Goldy ont toujours été mes favorites. C’est super de voir l’intérêt récent pour cette époque de l’histoire du reggaeton, DJ Goldy est définitivement l’un de ceux qui mériterait plus de reconnaissance. Cette mixtapM est une tuerie du début à la fin.

Tempo  ‎– Game Over (Album 1999)

Tempo est l’un des principaux MC hip hop de Porto Rico des années 90 aux côtés de Vico C. Il fut l’un des pionnier de la scène, avant de disparaitre pour quelques quinze années derrière les barreaux. L’album, produit par DJ Playero est assez représentatif de ce que l’on pouvait entendre à Porto Rico à cette époque. La plus part des morceaux sont dans un style New York boom bap assez classique alors que le beat de ‘Donde Estan Las Gerlas’ utilise un beat dancehall. Sur ‘Ven y Baila’ on retrouve le fameux Dembow chaloupé. Tout est là.

Danger Man – Me La Van A Pagar – 18 Kilates (1999)

Danger Man est un MC panaméen. Comme souvent au Panama, le morceau est super fidèle au son jamaïcain. Le flow est une copie du track ‘Number one’ de Ninja Man. Malgré l’usage d’une rythmique ‘dembow‘ ce morceau appartient davantage au reggae en español, bien loin des flows hip-hop du reggaeton. Danger Man, comme souvent, parle de guns et de violence. C’est sans doute l’un des artistes les plus consistant en provenance du Panama.

Ivy Queen ft. Gran Omar – Guillaera  (2003)

Le sample provient du ‘Buzz Riddim‘ de Tony Kelly a fait un carton en Jamaïque. Le clip est top. Comme beaucoup d’autres à l’époque il est super influencé par vide baggy fabulous à la 50 cent. C’est définitivement l’un des plus gros morceau de Ivy, à un moment ou le reggaeton commence à s’exporter.

Nicky Jam – Gatas En La Disco (2003)

Je trouve Nicky Jam est un peu surcoté aujourd’hui.. Ca me surprend encore de voir comme il a explosé récemment. Avant de faire de la musique commercialement acceptable, il sorti une tonne de super morceaux. ‘Gatas En La Disco’ est surement l’un des meilleurs tracks à jouer dans un club.

Nelson – Hit It From The Back (2004)

DJ Nelson est l’un des plus important producteur de Porto Rico. Il est l’un des premier utiliser le nom reggaeton pour décrire ses mixtapes. Si vous ne parvenez pas à comprendre le morceau, cherchez la définition de ‘punani‘ sur google. Assez explicite.

Polaco ft Ñengo Flow – HASTA QUE TE LO HUNDA (2005)

Le plus gros morceau du premier album de Ñengo Flow. Il avait produit une mixtape super bien reçue une année auparavant mais c’est définitivement cette sortie qui l’a positionnée comme l’un des top hardcore artiste du genre jusqu’à aujourd’hui. Jetez une oreille à sa discographie, ça vaut le coup.

La Hill – Paso a Paso (2004)

J’ai eu le plaisir de rencontrer La Hill quand j’habité à Medellin, un artiste trop peu connu et excellent lyriciste. Le morceau parle des problèmes sociaux, de sexisme et de racisme, le tout bien ficelé et servit chaud. Définitivement un artiste qui mérite plus reconnaissance.

Tego Calderón – Extremidades (2006)

Tego d’après moi a mérité tout le long de sa carrière de figurer dans le top cinq des meilleurs artistes genre. Ce morceau est sorti sur un LP intitulé the Underdog, super projet si vous avez un peu de temps.

Ñengo Flow Ft Yomo – Con La Gorra Empeta  (2014)

Le morceau est produit par Yampi, l’un des top prducteurs de la nouvelle génération. Il se fait connaitre avec son track ‘Yomo con Nengo’ il y a quelques années mais ce projet est définitivement bien plus lourd. La production est irréprochable, délicatement ponctuée d’une tonne d’éléments qui se fondent à merveille avec le flow chantant de Nengo Flow. L’album 24 Kilates, du début à la fin, est probablement le meilleur projet multi vocaliste qu’il ait réalisé, mettant en lumière toute une nouvelle génération de MCs hyper talentueux.

Nelly – Super Perreo Instrumental (2014)

Avec Yampi, Nelly est l’un des principaux producteur du moment. Il est le cerveau génie qui se cache derrière Artillery Music. J’ai eu connaissance de Nelly la première fois avec son LP Mass Flow’. Cette instrumentale est la meilleure de la compilation artillerie beats mais le projet dans son ensemble est incroyable.

Nova Y Jory – Bien Loco (2010)

Un énorme morceau encore joué systématiquement à chaque soirée à San Juan et Medellin. Son bpm un poil plus lent remplit systématiquement le dancefloor. J’ai l’ai entendu pour la première fois dans au ‘Barrio Manrique’, un club de Medellin. tout le monde est devenu dingue. The Por Encima mixtape vaut le détour.

Anuel AA – 3 Some (2017)

J’ai beaucoup de respect pour Annuel en tant qu’artiste mais j’ai le sentiment que ses morceaux pré-prison étaient bien mieux, moins influencés par l’appât du gain et de la réussite commerciale. La production est encore signée Yampi.

Pour aller plus loin : la résidence de Felix Hall sur NTS.

More articles
Cash From Hash - Wrecked Couvre x Chefs
[PREMIERE] Cash From Hash – Wrecked