Chroniques / Musique

Fulgeance – Step Thru [LP]

This post is also available in: English

Aujourd’hui c’est un très grand jour pour le beat, le club, le low et la gastronomie, car en effet aujourd’hui l’homme que l’on appelle Fulgeance sort son nouveau disque.

Et quel disque.

Remarqué dès sa trilogie de EP sortie chez Musique Large (ChicoLow Club etGlamoure) , le petit prince du beat s’est affirmé au fur et à mesure de ses sorties comme un acteur les plus prometteurs de la scène beatmaking internationale. Nombreuses sont ses collaborations ou remix effectués avec/pour des producteurs de pays très variés (n’en citons qu’un : le Low Club remix de All Thatpar le singapourien Loki Laredo… on ne résiste pas à vous conseiller ses remixes de Huess, Aufgang, Architeq, Shlohmo, Baron Rétif & Concepción Pérez…), ou encore ses live act ou autres sets aux 4 coins du globe… Nul n’est prophète en son pays serait certainement la citation définissant le mieux notre homme (à notre modeste connaissance on ne connaît que les semi-tricolores D3CCPT qui aient posé sur un son estampillé lowclub : Absolute Beta). En témoignent également ses sorties chez les londoniens de One-Handed Music (Smartbanging, 2009, comprenant l’excellent remix du detroitien Jimmy Edgar), les irlandais de All City Records (Revenge Of The Nerds / Mamie Thé, 2008).

Après ces quelques années de préchauffe, Fulgeance a comblé ses fans en leur livrant son premier LP To All Of You (titre donc directement adressé à la fanbase du monsieur), il y a à peine un an (Melting Pot Music, 2011, Allemagne). Le disque comprend 10 titres, chacun étant dédié à une ville avec laquelle l’artiste a un lien fort (One For Bestown : Besançon, Hiver Normand : sa Basse-Normandie natale… on vous laisse devnier le reste en écoutant tout ça), un concept qui nous plaît pas mal chez Couvre x Chefs, qu’on qualifierait bien de TAHAW (Things Are Happening Around The World, la marque de fabrique de chez nous). La version bonus du disque comprend un paquet de remix très intéressants, on vous conseille d’y jeter une oreille avertie.

En cette rentrée 2012 on vous a déjà parlé du clinquant Mini-Club EP, sorti sur aucune structure en particulier, mais ô combien passionnant. Puis voici un nouvel LP : Step Thru. C’est cette fois chez rx:tx, structure slovène, que Fulgeance sort l’effort.

Et quel effort.

D’entrée c’est un beat froid et puissant qui annonce la couleur du LP : Whut It Iz(Littéralement : C’est quoi ça ?) avec le MC de Brooklyn Freshdaily. Ce titre est relativement évocateur de la couleur à venir du LP, avec son beat résolument hip hop, ses harmoniques torturées, et ses nappes spatiales. On entre réellement dans une œuvre de Fulgeance, format album. Raw et sa délicate basse vrombissant sans discontinuer durant plus de 3 minutes reste plus discret et semble finalement nous prendre légèrement par la main pour nous accompagner vers les profondeurs des beats auxquels Fulgeance nous a habitué. Ça ne manque pas : la claque vient sur Deep Black, le morceau suivant. Ses nappes aériennes sont le calme avant le martellement de la machinerie ferraillée psychédélique constituant la piste. Ça y est, nous arrivons enfin dans le club inquiétant duquel on ne distingue pas les recoins. Une atmosphère tamisée règne, on ne discerne pas vraiment qui sont les autres protagonistes amateurs de beats Low Club avec nous, mais peu importe, voici le titre éponyme du disque :Step Thru. Groove imparable, handclaps bien sentis, loops plus légers, silences conférant le relief aux vagues synthétiques du morceau.

Le cinématographique Wet se révèle tout en contrastes, faussement tranquille, la rondeur de la basse se voit percée sans qu’on s’y attende par d’angoissantes nappes glacées. Complémentaire à celui-ci, Square et sa pluie de cristaux achève de nous faire perdre la notion d’espace temps. On s’égare dans un univers aux contours résolument impalpables, où semble nous accompagner MC Yinka, venant agrémenté de son registre vocal régulier et varié, largement à l’aise sur le beat morphiné de Break Them Down.

Disco Hard, c’est en fait ça la house musique selon Fulgeance. Pas d’artifice, le beat prend toute la place sur ce hit aux profondeurs abyssales, sans pour autant perdre son groove incandescent. Celui-ci laissant place aux cordes métalliques de Tied Up, portées par les roulements de basses grasses qui finalement ne nous ont jamais quitté, et à notre plus grand plaisir, ne semblent pas prêtes de s’alléger.

La recherche des beats et des basses les plus profonds, toujours plus massifs et toujours plus précis chez Fulgeance prend clairement une nouvelle dimension. Il convient mieux d’écouter Step Thru sans un soundsystem bien armé.

Par curiosité, ou si vous voulez sentir vos côtes vibrer et remuer vos organes, voici un disque qu’on vous recommande vivement. À se procurer ici.

À écouter : le remix dévastateur de Step Thru arrangé par Kelpe, en bonus track.

À propos, très bientôt sort notre nouvelle Couvre-Tape, et pour l’occasion, c’est Fulgeance qui nous l’a spécialement concoctée. Les beats vont rester gras quelques temps !

Tags: , , , ,

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*