Interviews

Interview : José Santos, artiste plasticien anglo-mexicain

This post is also available in: English


Couvre x Chefs est une plateforme où nous aimons vous partager des cultures et des passions venues d’endroits divers et variés. La culture peut prendre plusieurs formes, que ce soit à travers la musique, la nourriture, le cinéma et plus encore. Dans ce cas, c’est à travers l’art. J’ai récemment eu la chance et le plaisir de rencontrer José Santos, quelqu’un qui m’est apparu tout de suite comme étant passionné par son art, simplement par la façon dont il en parlait. Il exposait son travail avec Lucio Santiago à Mezcal Cantina, le restaurant mexicain le plus authentique que j’ai vu, à Londres. Avec un peu de cumbia jouée en fond, José a commencé à nous en dire plus sur son travail et la façon dont il l’exprime. Son oeuvre intrigante et passionnée m’a donné envie de la partager avec vous.


Couvre x Chefs : Bonjour José ! Merci d’avoir accepté de répondre à ces quelques questions, tout d’abord, pourriez-vous nous en dire un peu plus sur vous-même et votre parcours ?

José Santos : Salut Ryan, je suis né à Oaxaca un État du sud du Mexique, où à l’âge de 10 j’ai pris mon premier cours de peinture, et à environ 30 ans, j’ai fini avec mon beau diplôme d’art en Angleterre. Aujourd’hui je me spécialise dans l’impression, la peinture et la céramique.

JOSE-SANTOS-1

CxC : À quel moment de votre vie avez-vous décidé de poursuivre sérieusement votre goût pour l’art, et comment cela a-t-il affecté votre vie à l’époque ?

JS : Même si j’ai commencé à étudier l’art à temps plein pour mon diplôme universitaire en 2009, j’ai pu assister à différents cours d’art, ateliers et séminaires pendant 20 ans. Quand j’ai pris la décision de faire de tout cela ma carrière et d’en vivre en tant qu’artiste, j’étais plus que sûr et convaincu que c’était ma vocation et ma passion dans la vie.
Après avoir avoir suivi ce chemin, ma vie a connu des hauts et des bas, économiquement parlant. Il y a parfois même des situations désastreuses qu’il faut endurer de très longues périodes de temps … mais c’est l’expérience la plus enrichissante émotionnellement de savoir que tu es au bon endroit au bon moment dans cette vie.

cupid- monoprint on hojolata frame

CxC : J’ai vu que vous avez étudié pour être prêtre, cela a-t-il eu un impact sur la façon dont vous percevez l’art et votre travail aujourd’hui ?

JS : Je ne sais pas dans quelle mesure exactement mon éducation religieuse à l’époque a influencé mon travail aujourd’hui, mais peut-être que cela fait partie de ma philosophie en tant qu’artiste, car être soi-même et très honnête est le plus important en tant que personne … après tout, nous sommes juste des gens avec des circonstances différentes, des désirs, des égos et des buts.

image-3

CxC : Quels sont les autres artistes que vous suivez, qui vous inspirent, et pourquoi ?

JS : Goya, Picasso, Beuys pour ne citer que quelques-uns. L’art autochtone et l’Histoire jouent également un grand rôle dans ce que je produis. Mon travail est basé sur la recherche, ensuite je construis une théorie pour communiquer et défier quelque chose afin d’apporter une nouvelle proposition au monde de l’art, sinon c’est inutile ! Je suis fatigué de voir la même merde encore et encore. Boring !

1796688_677602262263310_1381520454_n

CxC : Pour quelqu’un qui est complètement nouveau à cette forme d’art, comment décririez-vous ce que vous faîtes ? Est-ce quelque chose de structuré, chaotique, émotionnel … ?

JS : Je décris mon travail comme une série de masques qui ont l’intention de provoquer chez le spectateur non pas un, mais plusieurs sentiments et réactions à un point où ils se fiancent avec un questionnement de soi positif ou négatif … à eux de voir.

CxC : Quels sont vos futurs projets  ? Où pouvons-nous voir vos prochaines oeuvres ?

JS : J’ai récemment eu beaucoup de chance et de nouveaux projets se sont mis en place, publiques comme privés. J’ai été contacté par toutes sortes d’entreprises, mais aussi par des particuliers. J’apprends beaucoup de tout ça. Je suis heureux de toujours avoir un nouveau défi. Pour les travaux plus récents et les nouvelles il y a tous les liens de mes réseaux sociaux sur mon site : http://jsantos.co.uk

jose-santos

José Santos Site Facebook Twitter

Tags: , , , , , , ,

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*