Interviews

Rencontre avec le dessinateur Pierre Thyss

This post is also available in: English

Toi qui est lecteur assidu de Couvre x Chefs (on l’espère ! mais si ce n’est pas le cas… bienvenue alors !), tu as sans doute déjà croisé le nom de Pierre Thyss dans nos pages numériques. En effet, le travail de ce dernier a attiré mon attention depuis un moment maintenant via les visuels délirants qu’il produit pour le label Musique Large (artworks pour le dj Onelight, clips pour le groupe Baron Rétif & Concepción Pérez etc…). Suite à la sortie du dernier clip de Teki Latex et Eero Johannes (Sound Pellegrino) très finement mis en images par notre homme,  j’ai voulu en savoir plus sur le personnage afin que VOUS en sachiez plus. Mesdames et messieurs, voici donc en exclusivité, pour Couvre x Chefs, la première interview de Pierre Thyss !

pierrethyss0

 

Dessin aimablement réalisé par Pierre Thyss exclusivement pour CxC

CxC : Salut Pierre ! Toi ton truc c’est plutôt le dessin… tes premiers coups de crayons, ça a commencé comment ?

Pierre Thyss : Salut Couvre x Chefs

Je dessine depuis que je suis tout petit mais d’après la légende à la maternelle je dessinais mes bonhommes avec des « membres patates »,  c’est à dire que chaque partie du corps était une sorte de boudin attaché à d’autres boudins de formes différentes, alors que les autres enfants en étaient encore aux bonhommes batons.  À l’époque c’était un peu une innovation dans le milieu du dessin d’enfant tu vois.

CxC : Ton style tu le définirais comment ?

P T : C’est souvent un trait très « BD » mais j’essaie de diversifier mes boulots et d’aller plus vers de l’illustration plus sérieuse et plus technique aussi… J’aime autant les dessins super simples type dessin de presse que les illustrations super compliquées sur les couvertures des livres de SF, donc c’est un peu un mélange de tout ça. En voyant certains de mes dessins ma grand-mère a dit que c’était « très artificiel mais en même temps très expressif », ça me parle pas mal.

pierrethyss5

Pusha T, par Pierre Thyss 
 

CxC : On t’a découvert avec ta BD Baldouine… tu peux nous parler un peu plus de ce personnage ?

P T : « Baldouine c’est la suite de Seinfeld et Lost en un peu raté bien », c’est ce que m’a répondu Nicolas qui a eu l’idée de faire la BD sous cette forme, c’est lui qui a trouvé le nom Baldouine sur un site pour trouver un nom à ton cheval selon les années. En 2010 c’était l’année du B donc. Moi je voulais faire « les aventures de Dj cheval » et ça aurait sûrement été un peu marrant mais un peu tout naze et je n’avais pas vraiment d’idée à part le titre.

J’avais juste fait un dessin de ce cheval en costume (la « couverture » de Baldouine) et ça l’a inspiré. Baldouine c’est juste la représentation du mec cool pas forcément très malin et qui subit ce qui se passe autour de lui. Je crois qu’on a eu l’idée après avoir vu « week-end at Bernies » où le mec est mort tout le long du film mais on lui fout une paire de lunettes de soleil et tout le monde s’éclate avec lui. Sinon c’est vraiment un espèce de fourre-tout et on a fait la BD avant tout pour se marrer entre nous même si c’était marrant de mettre les pages en ligne et de voir les réactions des gens.

CxC : Tu animes aussi tes dessins pour en faire des clips vidéo, pour les très cools Baron Rétif & Concepción Pérez (coucou) ou récemment Sound Pellegrino, comment abordes-tu ces différents projets ?

P T : Les BR&CP on les avait mis dans Baldouine pour rigoler et du coup ils voulaient un clip « en baldouine », moi je fais un peu d’after effects et au moment de ce clip j’apprenais à me servir du logiciel donc c’était pas mal de bricolage, chaque scène était un peu un challenge rigolo. Après il y a eu un clip pour King Knut, et deux clips pour le groupe Jil is Lucky co-réalisés avec Edouard Granero et Thomas Levy, dans lesquels il y avait de l’anim un peux plus sérieuse (NDLR : à découvrir ici et ). J’en profite pour leur faire un bisou à tous les deux.

Pour Sound Pellegrino c’est eux qui ont eu l’idée du clip, j’avais fait un dessin de Teki et sa copine Betty, et ils ont voulu garder ce genre de trait pour le clip, ils voulaient l’illustrer de manière super simple. Émile Shahidi (le manager du label) avait cette idée de vignettes illustrées qui défilent comme des diapositives, moi je suis un fan du label et je suis ce que fais Teki depuis que je suis ado donc je n’ai pas eu beaucoup de mal à trouver l’inspiration, dessiner les gens autour de moi de manière rigolote c’est un truc que je fais depuis toujours donc c’était vraiment facile et cool comme boulot.

pierrethyss9

Dessin de Betty et Teki Latex tiré du clip « Things That I Do » 
 

CxC : L’an dernier tu as sorti deux tee-shirts pour la boutique Abaka Shop à Nice… on a vu aussi tes illustrations du côté de chez Qhuit, et même sur les internets d’Adidas. Tu envisages d’autres collab dans la mode ?

P T : Oui ce serait cool de collaborer avec une marque, j’aimerai beaucoup faire des motifs pour des fringues par exemple,  c’est vraiment quelque chose à laquelle je pense de plus en plus et j’espère que ça se fera.

Des illus’ sur une chemise, des motifs sur des baskets, une écharpe… ce serait vraiment bien.

Et sinon normalement il y a quelque chose de cool de prévu avec Sound Pellegrino Materiale ;) . Ou une collection de serviette de plage ce serait mortel je serai trop fier.

Teaser video de la collection capsule Abaka Shop x Pierre T
 

CxC : Tes personnages ont toujours une identité particulière, on a déjà parlé de Baldouine, mais il y a aussi ce Roi bling-bling que l’on retrouve dans les clips de BR&CP et son frère jumeau dans celui de King Knut… tous, peuplent un univers remplis d’humains à peu près normaux (le couple du tee dessiné pour Abaka shop par exemple), quelles sont tes inspirations ?

P T : En fait le « roi bling bling » dans le clip de King Knut n’est pas le jumeau de celui dans le clip des BR&CP c’est juste la même personne. Sinon mon inspiration c’est ce que je vois partout tout le temps,  donc c’est très très large mais récemment ce que je préfère dessiner c’est les filles. Et j’aime beaucoup regarder les gens en club, il y’a des super looks, je m’en inspire pour les dessins que je fais tous les mois dans le magazine Têtu. Depuis toujours j’ai toujours aimé observer tous les petits détails dans les fringues des gens, les petits trucs super simples mais qui marchent hyper bien, c’est un peu le genre d’efficacité que je recherche dans mon boulot.

CxC : Flyers, clips, BD, mode… il y a un autre domaine que tu aimerais expérimenter ?

P T : Je suis un peu nul en photo et j’essaie d’en prendre de temps en temps en achetant des appareils jetables, c’est un domaine qui m’intéresse forcément et j’aimerai bien pouvoir le maîtriser un peu mieux, réussir à comprendre comment la lumière se comporte pour pouvoir utiliser ça dans mes illus par exemple.

CxC : On reconnaît pas mal de références à la culture hip-hop dans tes dessins, il y a un rappeur particulier ou un groupe que tu n’a pas encore dessiné et qui te ferait kiffer ?

P T : Gangsta Boo !

Retrouvez le travail de Pierre Thyss sur son tumblr.

Tags: , , ,

3 Comments

  1. Pingback: Musique Large te souhaite une LARGE 2015

  2. Pingback: Teki Latex: "I was a kind of Tamagotchi for the audience." - Couvre x Chefs

  3. Pingback: Chef Du Jour : Onelight - "Tuggspeedman" (Pierre Thyss video) | Couvre x Chefs

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*