Musique / Rinse France

Rinse France avec Imaabs : « le live act est peut-être plus proche d’une installation artistique »

This post is also available in: English

Vidéo du live act d’Imaabs depuis les studios de Rinse France


Le live act d’Imaabs réalisé au studio Rinse France

Le 10 mars dernier, nous avons eu la chance de compter sur le passage à Paris du producteur chilien Imaabs et de pouvoir l’inviter dans notre émission sur Rinse France. Après l’avoir déjà reçu en juin 2017 pour un B2B légendaire en compagnie de Zutzut, Imaabs a cette fois réalisé son live act qu’il travaille depuis quelques temps.

Le parcours d’Imaabs n’est plus à présenter. Ses releases sur le label chilien Diamante Records, puis sur des labels internationaux tels que Trax Couture (UK), NAAFI (MX) à plusieurs reprise ou encore PTP (fka Purple Tape Pedigree, US), diverses tournées mondiales, des présentations dans les prestigieux festivals comme le Mutek Mexico, Warm Up (MOMA PS1), Sónar Barcelona… font de lui un membre clef de la scène club mondiale actuelle. Repoussant toujours plus loin les limites entre une musique clairement pensée pour le dancefloor et l’expérimentation sonore, le travail d’Imaabs est une oeuvre constrastée et complexe extrêmement riche et intéressante, à l’image de son premier album auto-produit Discretización, sorti en 2018. À l’occasion de la réalisation de son live act dans les studio de Rinse France, nous avons profité de l’occasion pour lui poster quelques questions sur cet exercice.


imaabs rinse france couvre x chefsImaabs était notre invité au studio le 10 mars dernier

Comment as-tu abordé la conception de ton live act ?

Tout a débuté quand on m’a proposé de le faire pour Mutek Mexico. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai réussi à obtenir un partenariat avec Maschine Studio de Native Instruments grâce à NAAFI. Je pense qu’il est important de le mentionner. À partir de là j’ai commencé à travailler mon live sans toute fois délaisser mon activité de DJ. En quelque sorte, je suis un défenseur de l’idée que de nombreux DJ créent de la musique sur l’instant. Il ne s’agit pas seulement de mélanger deux chansons. Ils pensent et font beaucoup plus. Le fait d’avoir des boîte à rythmiques ou même des DAW [Digital Audio Workstation, en français, station audionumérique, NDLR] en direct rend le processus encore plus intéressant. C’est ce que j’ai fait au Mutek et au Sónar Barcelona avec Zutzut. À Barcelone, mon live était plutôt minime, nous avons donc décidé de ne pas expérimenter et improviser autant, mais d’essayer plutôt de séduire le public.

Como emprendiste la concepción de tu live act?

Nació cuando me ofrecieron hacerlo para Mutek México, de hecho por esa razón logré conseguir por colaboración una Maschine Studio de Native Instruments gracias a NAAFI, creo que es importante mencionarlo, desde ahí empecé a desarrollar sin dejar de lado la complementación con el dj set, de algún modo soy defensor de que muchos Dj’s hacen música en el momento, no es sólo mezclar dos canciones… están pensando y haciendo mucho más, y contar con maquinas de ritmo o incluso algún DAW en vivo vuelve más interesante el proceso; hice eso en Mutek, y en Sonar Barcelona junto a Zutzut, pero para esa vez solo fue muy mínimo, decidimos no experimentar e improvisar tanto y tratar de ser seductores con la audiencia.

Quelles sont les différences entre ton live et tes DJ sets ?

Dans un workshop qu’a fait Uwe Schimdt à Santiago, il a expliqué à quel point le live avec Tobias était essentiellement de l’improvisation, qu’ils ne savaient souvent pas ce qu’il se passerait, ce qu’ils feraient, mais qu’il y avait une coordination minime, une sorte de complicité, ils savaient quoi faire dans l’instant suivant, en se basant sur l’intuition. Je crois que c’est le principal élément du live, être plus intuitif ou même improvisé, l’idéal est de créer le plan dans lequel se déplacer, c’est une carte ou une cartographie de mouvements où il est facile de maintenir quelque chose ou de changer radicalement; c’est très schématique. Parfois, il y a des DJ sets qui deviennent intéressants parce que c’est justement ça qu’il se passe : tu t’ouvres à un horizon plus large de liberté. Mais même dans ce cas, je pense que la différence radicale entre mon live et mes DJ sets est l’expérimentation, mentalement ou physiquement, cela me donne plus de liberté pour décider de ce que je veux que l’audience écoute. Le DJ set en général est pensé pour la fête, c’est plus collectif et démocratique. Le live act peut-être un peut plus proche d’une installation artistique. Je conçois le live afin de faire entrer le public dans mon univers.  De toute façon, je pense que les deux peuvent être complétaires et c’est donc ce que j’ai fait dans ma prestation sur Rinse.

Cuales son las diferencias entre tu live act et tu DJ set?

En un workshop que hizo Uwe Schimdt en Santiago, él explicaba como el live act junto a Tobias era más que nada improvisación, que muchas veces no sabían que pasaría, ni que harían, pero que existía una coordinación minima, una especie de complicidad, sabían que hacer en el siguiente momento, un poco guiándose en la intuición. Creo que el elemento principal del live es eso, más  intuitivo o incluso improvisado, lo ideal es crear el plano donde moverse, es un mapa o una cartografía de movimientos donde sea fácil mantener algo o radicalmente cambiar; es muy diagramático. A veces hay dj sets que se vuelven interesantes porque justamente pasa eso, te abres a un horizonte de libertad más amplia; aun así, creo que la diferencia radical entre mi live y el dj set es la experimentación; al menos mental y corporalmente me da más libertad de decidir y empoderarme de lo que quiero que escuchen; el dj set por lo general está dirigido a la fiesta, es más colectivo y democrático; el live act es quizás más una instalación de arte, está pensado para hacer entrar en mi mundo a la audiencia; aun así siento que ambos puntos puede complementarse y es algo así lo que hice en Rinse. 

Quel(s) aspect(s) de ton travail ton live act te permet-il d’explorer ?

Je pense qu’il y a une partie de mon travail qui est plus orientée vers la pensée ou peut-être la représentation schématique de processus perceptifs, je ne sais pas comment l’expliquer. Je ne veux pas penser au corps physique, mais plutôt aux terminaux nerveux, aux idées, aux fréquences, etc. Même ainsi, je finis toujours par faire que quelque se manifeste dans le corps ou dans un mouvement quelconque. Ces vides sont dans presque toutes mes traces, mais lors d’un live, je les mets plus en avant.

Qué lado de tu trabajo te permite explorar tu live act?

Creo que hay una parte de mi trabajo que está más dirigido a tratar de pensar o quizás diagramar procesos perceptivos, no sé como explicarlo, pero es cuando no quiero pensar en el cuerpo, quizás solo quedan terminales nerviosas, ideas, frecuencias, etc… aun así siempre termino reventando algo en el cuerpo o en algún movimiento; pero dejo esas lagunas que en casi todos mis tracks están, solo que aquí las pienso en extenso.

Quel matériel utilises-tu ?

Pour le moment, jutilise seulement Maschine, une paire de CDJ et je demande toujours un Pioneer DJM900 pour ses sorties audio et les effets. J’aimerais compléter mon setup avec un Elektron Octatrack, mais je n’ai pas encore réussi à réunir les fonds pour l’acheter, c’est un peu cher.

Qué material usas?

Por ahora sólo Maschine y CDJ’s, siempre pido el Pioneer DJM900 por las salidas de audio y los efectos; quiero complementar con una Elektron Octatrack, pero aun no he logrado juntar el dinero para comprarla, es un poco costosa.

Quels sont tes prochains projets ?

Je veux perfectionner mon live act, essayer de le rendre plus cohérent, travailler avec une équipe et me produire dans des festivals. Peut-être faire quelque chose de spécial à partir de là et sortir quelque chose sur un label français, dériver un peu de mon nom, de mon style, etc. Peut-être que quelque chose de plus techno et industriel serait plus raccord avec ce que je suis en train de développer … J’ai un EP pour NAAFI presque prêt pour cette année, et peut-être qu’après je chercherai d’autres labels où sortir Imaabs … Je me présente également une pièce de théâtre intitulée Peso Muerto, de Carolina Cifras. Nous l’avons jouée por la première fois à Dañsfabrik à Brest, mais l’année prochaine, nous voulons la présenter plus souvent, ce n’est pas encore la version finale et je veux voir comment mieux développer le son et la musique de l’œuvre. J’aimerais développer de la musique pour la danse, le théâtre et même le cinéma.

Cuales son tus próximos proyectos?

Quiero lograr mejorar mi live act, tratar de hacerlo más consistente, trabajar con un equipo y moverme en festivales, quizás hacer algo especial desde ahí y sacar en algún sello francés, ir derivando un poco de mi nombre, el estilo y así; quizás algo más techno e industrial estaría más de la mano de lo que estoy desarrollando… Tengo un EP para NAAFI  casi listo para este año, y quizás de ahí buscar otros sello como Imaabs… También me estoy presentando con una obra llamada Peso Muerto, de Carolina Cifras; la estrenamos en Dañsfabrik en Brest, pero el próximo año queremos presentarla más veces, aun no es la versión totalmente final y quiero ver como ir desarrollando de mejor manera el sonido y la música de la obra. Me gustaría desarrollar música para danza, teatro, incluso cine. 



Imaabs SoundCloud Bandcamp Instagram



Article Philou CxC


CxC AGENDA

29 mars : Couvre x Chefs présente Couvre x Feu w/ Stranacorpus, 9b (Paris).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*