Chefs Du Jour

Lao et NNOA épaulent Santa Muerte sur leur LP Diluvio

This post is also available in: English

Le duo Santa Muerte sort la semaine prochaine (le 23 août) son premier album intitulé Diluvio. Composé de 10 pistes, d’une cohérence sans faille, Diluvio synthétise brillamment le travail accompli par le binôme de Houston depuis 2015.

Au fil des années, la formation composée de PanchSM et Sines s’est véritablement imposée comme un moteur de la scène club / global club / hybrid club / post club, whatever you want to call it.

Les premiers morceaux signés Santa Muerte (après que les deux membres aient déjà fait leurs armes en solo) sont apparus regroupés au sein de packs club ready de bootlegs et edits. Sur ces sorties, PanchSM et Sines préparaient tranquillement le terrain, affinaient le style de leur projet et nous travaillaient pour la suite. Ces packs, d’ailleurs, n’ont pas manqué d’influencer une grande partie de productions actuelles estampillées « reggaeton gothique », « dembow obscur », « perreo sombre » etc., qui pourrait se définir comme une sous branche à part entière de la scène club évoquée plus haut.

Premièrement autoproduits, puis un volume sorti via GHE20G0TH1K, pour enfin devenir une compilation presque annuelle, « Santa Muerte & Friends Bootlegs & Edits », éditée sur leur propre label lancé dans la foulée : Majía.

La suite de ces bootlegs a donc été le lancement suscité de leur label, Majía, qu’on ne vous présente plus. Révélant des nouveaux artistes comme NNOA ou Korma, éditant des EPs d’autres acteurs de la scène comme El Plvybxy ou Omaar, comptant des collaborations de Deltatron, du russe Wulffluw XCIV, de Lao

Après plusieurs EPs (chez Inifinit Machine, Symbols et 2 sur Majía), une participation remarquée sur l’album de remixes de Kelela sorti chez Warp l’année dernière, Santa Muerte s’attaque au format album avec succès.

Diluvio LP, Santa Muerte. Artwork nunezferrara

Diluvio, premier album de Santa Muerte

Sur les 10 pistes qui composent Diluvio, le duo se joue des genres et explore sans retenue. Tantôt baile funk (Exus, Laceration), dembow (No Drip), reggaeton (Diluvio, le titre éponyme), grime (Aerial Rhythm) ou encore gqom (Ritmo De Selva), Santa Muerte puise dans les courants musicaux underground populaires, ou de niche, et dresse un portrait sous forme de cadavre exquis de son univers musical. L’ensemble est rendu diablement cohérent par la touche obscure inimitable du duo. Les ambiances sombres, signature du projet Santa Muerte, arrivent ici au paroxysme, notamment sur l’interlude bizarrement jouissante Noah’s Pain qui fait froid dans le dos.

santa muerte diluvio lp couvre x chefs
Diluvio LP, Edition CD

Concernant les collaborations – un sujet forcément cher à Santa Muerte vu l’énergie insufflée dans leur label, leurs compilation et leur résidence sur Rinse FM, l’album n’est pas en reste. De fait, on retrouve des featurings avec Lao, NNOA, Zutzut et TenTwentySeven. Des artistes qui ont tous collaboré avec le duo à un moment ou un autre. La cover est d’ailleurs signée Zutzut, dont on ne pourra que vous recommander de suivre le compte Instagram dédié à ses activités de peintre : @nunezferrara.

PREMIERE : Aerial Rhythm feat. Lao et NNOA

Une chronique n’arrivant rarement seule dans nos colonnes, nous avons l’immense privilège de vous dévoiler en avant-première le titre Aerial Rhythm. Composé en collaboration avec le membre emblématique de NAAFI, Lao, et NNOA, le titre est un banger grime instrumental imparable. On reconnait la touche précise de Lao, identifiable sur nombre de ses morceaux qui ont forgé son identité de producteur club.

Diluvio soulève un autre point important : comment aborder le format album pour un projet de club music. À coup sûr de manière différente du EP ou du mix (club ou radio), et Santa Muerte relève le défi haut la main. Le binôme a su construire un ensemble bien rythmé, qui s’écoute d’une seule traite et les pistes dans l’ordre du projet, où l’intro, la piste instrumentale, l’interlude et l’outro font sens et font respirer l’ensemble.

D’ailleurs, les plus attentifs noteront que l’outro de Diluvio, à savoir le titre Prayer, était en fait le tout premier titre publié par Santa Muerte sur son SoundCloud il y a 5 ans maintenant. Une prière à la Santa Muerte, récitée par la DJ de Monterrey et affiliée Club Viral, Lil Tantrum. La boucle est bouclée.

Diluvio LP de Santa Muerte sera dispo le 23 août chez Majía et vous pouvez déjà pré-commander l’album et l’édition physique (CD) sur Bandcamp.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*