Couvre x Tapes

Couvre x Tape #27 – DJ MELLOW : Breezy (Summer Tape 2016)

This post is also available in: English

Tracklist :

Afrokillerz ­- Pemba 2016 (Prod Dj Lands)

Tory Lanez ­- Woods (ONETED AFRODUB REMIX)

Mina -­ New Patan (feat Sillati)

Bakongo -­ Grind

Major Notes -­ Yayra

Fox ­- New Swing (prod by Brackles & Samrai)

Roska -­ Live Life (feat. Princess Nyah)

Branko ­- Whole Night (feat. Okmalumkoolkat & Lewis CanCut) [STAS Remix]

Fox -­ Big Man Ting (master) (prod. by Famous Eno)

Batuk -­ Gira (Rudeboyz Gqom Remix)

Ckrono & Slesh ­- Sundamentally

Major Notes ­- Sakawa Riddim

Majora ­- Rio Circus (Hagan Remix)

Archive -UK ­ Keep Guard

Famous Eno -­ Gangsters ft. Alexx A­Game, Serocee & Fox

Jabo -­ Asilah (Lowup Records 012)

Sam Blans & Gino Da Koda -­ Al Arab (Original Touché Exclusive Mix)

Gan Gah ­- Bsahtek (Lowup Records 013)


Ça y est, c’est l’été. Pour l’occasion, la rédaction de Couvre x Chefs a l’honneur et le plaisir de vous présenter Breezy, la Summer Tape endiablée réalisée par DJ Mellow, membre fondateur de Lowup Records. Depuis plusieurs temps, nous suivons cet incroyable label bruxellois, mené également par Max le Daron, et comptant parmi ses membres les talentueux Gan Gah et Jabo, tous producteurs d’une bass music dansante aux accents africains.

Avec plus de 15 ans de carrière avec son actif, Monsieur Laurent Ermel, aka DJ Mellow, maîtrise son sujet.  Le mix présente à merveille la vibe musicale que DJ Mellow partage dans le Lowup Radio Show, podcast hebdomadaire immanquable du label : on retrouve des références de global bass (Stas, Ckrono & Slesh), des morceaux du label Enchufada (Sam Blans, Mina), l’excellente scène sud-africaine (Gqom) et la scène afro club londonienne (le label Swing Ting, Major Notes), ainsi que les sonorités bass arabiques de Gan Gah et Jabo.

Et ce n’est qu’une mise en bouche. DJ Mellow jouera quelques dates cet été, la principale étant au mythique Dour Festival, le 17 juillet, en compagnie de Max Le Daron, sous le nom de Lowup Soundsystem.

L’artwork du mix est l’œuvre de Tim Colmant, illustrateur attitré du label.

Ne manquez pas les prochaines dates de Lowup, et notre interview de DJ Mellow ci-dessous.

30.­06 Lowup Night @Bonnefooi (BXL)

17­.07 Lowup Soundsystem, feat. DJ Mellow & Max Le Daron @Dour Festival (B)

23­.07 @ BAO Festival (Jura/FR)

29­.07 Mix Nomade @Tournais Les Bains (B)

06­.08 @Karoutcho (71/FR)


Interview : DJ Mellow

CxC : Salut DJ Mellow ! Tu as plus de 15 ans de carrière de DJ/producteur derrière toi (et une longue carrière devant certainement !) Qu’est-ce qui t’a motivé à te lancer dans le projet Lowup Records en 2008 ?

DJ Mellow : Ce qui nous a motivés à lancer LWP Records, c’est l’émergence d’une nouvelle scène, dont nous sommes devenus acteurs en lançant début 2008 des soirées mensuelles. Les artistes ont commencé à défiler dans nos soirées, nous étions tout à coup au centre de cette scène. Ça coïncide aussi avec un  moment où pas mal de projets artistiques débutaient autour de nous (Max Le Daron, Jay Jackson, Sweet Sweat Soundsystem, etc…), d’un coup c’est devenu une évidence, il y avait pas mal de matériel à sortir, et la première publication du label date de décembre 2011.

En réalité, ça fait une trentaine d’années que je fais tourner les disques, au début c’est plus un hobby qu’autre chose, c’est vers la fin des 90’ que l’activité commence à se professionnaliser au même titre que mon activité de musicien au sein de différents groupes. La musique prenait une place principale dans ma vie, et ça s’est jamais arrêté.

CxC : Tu es à l’affiche du Dour Festival cet été, avec Max Le Daron, le 17 juillet. Un des plus gros d’Europe. Qu’est-ce que ça représente pour toi ?

C’est génial, parce qu’ils nous ont proposé le booking spontanément, ça veut dire qu’on représente maintenant cette scène en Belgique, et que le travail accompli avec Lowup Records jusque qu’ici porte ses fruits, ça donne de la pêche. Puis jouer sur la même scène que Konono N°1 c’est la grande classe !!

Pour l’anecdote, je suis né et j’ai grandi à Dour. Le lieu où se déroule le festival était un terrain de jeux pour moi et mes potes, on allait y faire du BMX dans les années 80. C’est certainement le festival où j’ai passé le plus de temps, j’y étais pour la première édition en 1989,  j’y ai joué la première fois en 1996 et récemment en 2013.

CxC : Ton Summer Mix est très dépaysant (loin de l’image qu’on pourrait se faire de la Belgique !). Quelles ont été tes influences ?

Mes influences sont surtout anglaises à la base, les mouvements Big Beat, Acid-Jazz, Trip Hop, Jungle des 90’s et puis plus tard Breakbeat et Garage ont fondé le socle de mes influences. Parallèlement à ça j’ai toujours écouté pas mal de musiques afro-latino-caribéennes, étant percussionniste je me suis intéressé au vaste monde des rythmes afro.

Le fait qu’aujourd’hui l’Afrique et le continent sud-américain – y compris les caraïbes – produisent leur propre musique électronique est pour moi une révolution en soi et correspond tout à fait à mes envies et mes besoins musicaux en tant que DJ.

J’aime aussi l’idée que des artistes occidentaux soit influencés par la musique africaine et vice-versa, et que des ponts se créent, ce qui rend cette scène globale.

Si je devais définir ce qui est belge dans ma démarche et mes influences, je dirais la « club culture » qui est pour moi la marque de fabrique belge.

CxC : Cette année (et fin 2015) MHD a cartonné sur un son de PSquare, Wizkid enchaîne les featurings… En tant qu’expert, tu sens venir un avènement de l’Afrique?

Je ne suis pas vraiment spécialiste, l’Afrique n’a pas besoin de nous pour avancer musicalement, mais vu le nombre de productions et surtout la qualité des prods qui sortent en ce moment du continent, il faut s’attendre à une explosion du genre en occident et je pense que c’est ce qui est en train de se passer. Mais il y a un revers de médaille : la récupération industrielle ! (houla) :D

Quand t’entends un beat afro avec de l’autotune sur les voix,  tu peux difficilement t’empêcher de penser à Maitre Gims et ça va pas aider le public lambda à s’intéresser à Wizkid par exemple !

Mais j’avoue qu’en France y a une autre dynamique avec tout ce qui est tropical. C’est de l’histoire ancienne, avec le zouk qui y est né, le nombre de prods des années 80 qui sonnaient déjà afro/caribéennes, genre Être né quelque part de Maxime le Forestier (LOL), ou le nombre de prods à la Gainsbar ou Lavillier jusque Yannick Noah (LOL).

En Belgique c’est différent, il y très peu de ponts avec la diaspora congolaise sur ce point précis (la club music urbaine), simplement parce que le Congo n’est pas encore une nation dominante en terme de musique électronique, c’est plus l’Ouest africain qui domine le business, le Nigeria en tête.

On doit être quasiment les seuls avec Lowup à proposer ce genre de musique en soirée.

CxC : Ton dernier EP, c’était A Slice of Bass. Depuis il a eu pas mal de featurings avec le crew Lowup, notamment sur le EP Sonic Mizwid de Jabo. On attend la suite ! Des projets pour la rentrée?

Il y a des petits projets en route, une collab sur un track avec Gan Gah, puis j’ai en tête de sortir un nouveau EP, mais j’y suis pas encore, je prévois ça pour 2017 si tout va bien…

Puis j’aimerais développer aussi un aspect live avec LWP Soundsystem, mais ça c’est aussi pour 2017.

Télécharge la Summer Tape Breezy pour ton baladeur ici.


DJ Mellow SoundCloud Mixcloud Facebook

Lowup Records Website Bandcamp SoundCloud Twitter YouTube Facebook

Tags: , , ,

3 Comments

  1. Pingback: [PREMIERE] Chef Du Jour : Jabo - "Asilah" (Ckrono Remix) | Couvre x Chefs

  2. Pingback: Chef Du Jour : Max Le Daron - "MIXTAPE 1 (Câpres & Anchois)" | Couvre x Chefs

  3. Pingback: Chef Du Jour : Max Le Daron - "MIXTAPE 1 (Câpres & Anchois)" | Couvre x Chefs

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*