Chefs Du Jour

La touche UK de KG à l’EP gqom de Sartana [Knightwerk]

This post is also available in: English

Voilà, cinq ans, peu ou prou, que l’on entend dans nos clubs ou dans des compilations du gqom. Le gqom c’est quoi ? Un style électronique d’Afrique du Sud, qui hybride les rythmiques tribales traditionnelles de la musique sud-africaine et les lignes de basse de la techno/house.

Des morceaux entre 120 et 130 bpm plutôt très répétitif que l’on a pu découvrir dans les compilations de (feu?) Non Worldwide, ou bien de GQOM Oh ! Sans doute le premier label entièrement dédié à ce genre parvenu jusqu’en Europe.

Fin 2010 à Durban les premières block party s’emparent de ce nouveau son qui mêle les percussions traditionnelles des musiques africaines et la house occidentalisée. Tout de suite émerge une scène qui mettra quelques années pour arriver jusqu’à nos oreilles. Aujourd’hui entre les soirées Gqomunion de l’excellent Sebastien Forrester, et les DJs sets de DJ Lag on est devenu coutumier de ces rythmiques typiques, et c’est justement l’enjeu de l’EP Durban Legends du producteur italien Sartana qui sort sur Knightwerk.

KG sartana durban legends kg couvre x chefs knightwerk.jpg
Sartana, Durban Legends EP [Knightwerk]

« Global Club Music since 2013 », Knightwerk explore les scènes clubs depuis une paire d’années, et ce avec beaucoup d’inventivité. On a pu parler chez nous du dernier Bored Lord, Transexual Rave Hymns, édité par le label nord-américain. Aujourd’hui c’est avec le EP Durban Legends qu’ils reviennent pour hybrider encore d’avantage le Gqom.

L’exercice ne paraissait pas simple et pourtant, il est très réussi. Trois tracks de Sartana et trois remixes, où se mêlent diverses influences et rythmes qui vont du retour d’une house traditionnelle, à la rythmique trap, en passant par des samples de Mc Bin Laden ou des sonorités hybrid club.

Dans les remixes on retrouve la vocaliste et productrice anglaise KG, mais aussi l’excellent DJ et producteur Jaymie Silk, récemment de retour en métropole après son séjour canadien, ou encore la dernière recrue du crew parisien [re]srouces, Mamboussa. Autant de remixes, autant d’hybridations possibles.

Une chose est certaine cet EP trouve la voie juste entre gqom et hybrid club et il dégage tout un champ des possibles pour cette scène qui ne cesse de croître jusqu’à se retrouver aux côtés de pop star les plus en vue, Queen B en tête.

S’il fallait choisir un morceau, la piste éponyme Durban Legends semblerait la plus canonique du genre, exception fait d’une ambiance bien sombre qui le rend tout à fait étrange, inquiétant, et surexcitant. S’il fallait un remix on choisirait sans doute celui de Jaymie Silk, parce qu’il hybride tellement de genres et sous genres qu’on a l’impression d’être au milieu d’un dancefloor qui dépasse l’anthropocène pour devenir simplement (mais pas si simplement que ça) vivant. Cela étant la version gqom « hip-hop / house » de Mamboussa est aussi vraiment très séduisante, un truc baile funk en plus qui n’est pas pour nous déplaire.

PREMIERE: Sartana – Durban Legends (KG Ripper Mix)

Avant la sortie de l’EP complet ce vendredi, voici en exclusivité le KG Ripper Mix réalisé par la londonienne KG. Karen Nyame, de son vrai nom, livre sa vision de la gqom revu depuis l’angle UK. Ce qui n’est pas sans évoquer le travail réalisé par elle-même et Scratchclart (Scratch DVA) lors d’un récent EP sorti chez Hyperdub en juillet dernier et estampillé pour l’occasion UK gqom.

Knightwerk reste avec Durban Legends de Sartana, un des labels les plus défricheurs pour les clubs du monde entier et on espère que ça n’est pas prêt de s’arrêter !

Durban Legends de Sartana sera dispo chez Knightwerk vendredi 13 septembre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*