el chico callado cvjv negrv couvre x chefs
el chico callado cvjv negrv couvre x chefs

PREMIERE: El Chico Callado – Ron, Agua o Leche (CVJV NEGRV RECORDS)

El Chico Callado tisse des liens entre tribal et cumbia sur ce premier extrait de son EP à venir pour CVJV NEGRV RECORDS

Après deux ans d’absence, le label mexicain CVJV NEGRV RECORDS confirme bel et bien son retour en force. Dans la foulée d’un EP commun des prometteurs El Irreal Veintiuno et Radeco Domar tout juste bluffant, le label dévoile à présent le nouvel EP du producteur El Chico Callado.

Intitulé Ni de Aquí, Ni de Allá, le projet est un nouveau témoin de la bouillonnante scène club mexicaine. Inspiré par les deux artistes sus-cités mais également par Siete Catorce, El Chico Callado livre en quatre pistes expérimentales sa réinterprétation du tribal, de la cumbia rebajada et du hip-hop teintés de glitch, acid et techno minimale. Un voyage sonore et rythmique aussi passionnant qu’immersif dans l’univers sombre et léché du producteur.

Avant la sortie de l’EP ce vendredi, CVJV NEGRV RECORDS nous a confié la diffusion du titre « Ron, Agua o Leche », en écoute en haut d’article. Après une intrigante introduction où un personnage prévient un autre qu’il dispose de rhum, d’eau et de lait, le kick débute. Un kick techno ? Pas vraiment, car suivent immédiatement les congas en 3/4 emblématiques du tribal. La rupture se produit au centre du morceau lorsque le bpm passe de 130 à 100 pour laisser place à un passage cumbia, une manière de mettre en avant les liens entre les deux genres musicaux. Puis la cumbia s’accélère et le tribal reprend le dessus, concluant le morceau en apothéose. On pense au morceau « Siempre » de Siete Catorce qui utilisait également un procédé similaire d’aller/retour entre tribal et cumbia. Hommage ou référence ? Peu importe, la nouvelle génération est en pleine forme et on en redemande.

Ni de Aquí, Ni de Allá EP d’El Chico Callado sera dispo le 27 mai chez CVJV NEGRV RECORDS, follow le label sur Bandcamp.

More articles
radeco domar ineffable couvre x chefs
PREMIERE : Radeco Domar – Fulgor (Ineffable)